La mosaïque byzantine de l’Eglise de Tabgha

Oiseaux migrateur - Mosaique de l'Eglise de Tabgha

Oiseaux migrateur – Mosaique de l’Eglise de Tabgha

L’Eglise Bénédictine de la Multiplication des Pains et des Poissons, appelée en arabe Tabgha ou Heptategon voulant dire en grec – sept sources, se trouve sur le bord du lac de Tibériade.

La magnifique mosaïque Byzantine de cette église, datant du Vieme siecle, nous familiarise avec les oiseaux migrateurs qui, de tout temps au cours de leur migration, se sont arrétés sur les bords du lac

En effet, Israël est le passage des oiseaux migrateurs en route vers l’Afrique et l’on ne se lasse jamais de voir des envols de cigognes,  grues cendrées, pélicans, cormorans, martins pécheurs, faucons et bien d’autres encore au dessus de nos têtes au printemps ou en Automnes.

Il y a également sur cette mosaïque un Nilomètre, mesure qui permettait en Egypte de connaitre la hauteur du Nil.

Le fait qu’un Nilometre soit représenté sur cette mosaïque nous implique que cette mesure était probablement utilisée en dehors de l’Egypte ou que l’artiste était égyptien et il reproduisait ce qu’il connaissait le mieux.

Cette mesure permettait aussi d’imposer une taxe plus importante aux agriculteurs en fonction du niveau de l’eau, en supposant que la récolte serait bien meilleure.

Un daman nourrit par un oiseau migrateur

Un daman nourrit par un oiseau migrateur

Un milomètre

Un nilomètre

Publicités

Une réflexion au sujet de « La mosaïque byzantine de l’Eglise de Tabgha »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s