Archives mensuelles : août 2014

La Résidence de France à Tel-aviv-Jaffa

           

 

La Résidence de France à Tel-Aviv-Jaffa

La Résidence de France à Tel-Aviv-Jaffa

La Résidence de l’Ambassadeur de France se trouve à Jaffa, dans le quartier d’Ajami, superbe bâtiment Bauhaus – de style Moderne, surplombant la Mer Méditerranée.

Cette villa a été conçue et construite dans les années 1936-1938 par un architecte du nom de Yitzhak Rapoport. En 1949, la maison a été vendue à la République Française par l’architecte qui en a versé le prix a Ahmed Rahim, son proprietaire, vivant à Beyrouth.

Dans les années 1930, Muhammed el-Rahim (Abu Hassan) notable arabe de Jaffa,  fréquente le Rotary Club où il cotoie des Juifs, Arabes et Britanniques. Il va se lier d’amitié avec Yitzhak Rapoport, architecte Juif né en Ukraine, très connu et respecté, qui a construit à Jaffa l’hôpital residence de france 3Français et l’hôpital Dajani. Y. Rapoport est spécialisé dans le style international moderniste, Ahmed Rahim lui demande de lui bâtir une villa dans le quartier d’Ajami.

La maison d’Ahmed Rahim sera construite selon les critères modernistes caractéristiques, mais cependant elle conservera l’idéologie d ’une maison familiale musulmane traditionnelle dans laquelle existe une séparation entre espaces publics et privés, entre les femmes et les hommes.

Dans les annees 1920 et1930 des pogroms anti-juifs et tension entre Juifs et arabes sont une menace permanente, malgrè cela l’amitié de ces deux hommes restera intacte.

Ahmed Rahim veut sa villa et tient à son ami Rapoport. On raconte que, pour surveiller la construction, Rapoport se rendait à Ajami sur le chantier, vêtu d’une tenue arabe traditionnelle qui lui permettait de passer les lignes séparant les deux communautés oû une voiture l’attendait pour l’accompagner.

Les deux hommes avaient cependant un secret,  Ahmed Rahim était le trésorier de l’Organisation arabe chargée de perpétrer les attentats contre les Juits et Rapoport était lui membre des services secrets de la Hagana.

Lorsque est arrivée la guerre de 1948 et la défaite arabe, Ahmed Rahim sera un des signataires de la reddition de Jaffa et décidera de partir au Liban. C’est à Y. Rapoport et à lui seul qu’Ahmed Rahim confiera les clefs et les titres de propriété de sa maison car il avait en lui une très grande confiance et le considérait comme un vrai ami qui défendrait ses intérêts.

La villa a été rachetée par la France en 1949 pour 20000 Pounds sterling et est devenue la Résidence privée de son Ambassadeur.

Oded Rapoport, fils de Yitzhak, devenu lui-même architecte, raconte que chaque nouveau locataire n’hésite pas à l’appeler pour lui demander si ils peuvent procèder à quelque changement et amélioration dans la villa.

Oded Rapoport, a été sollicité dans les années 80 par un Palestinien aisé de Gaza pour la construction de sa villa. La 1iere intifada entraina des difficultés pour l’architecte qui ne pouvait se rendre sur le chantier et,  tout comme pour son père, des moyens furent mis en place, une ambulance de la Croix rouge le transportait alors discrètement sur son lieu de travail…

               La Résidence propose chaque année une Opération  »Open house »  au public.

 

La face ouest de la résidence en face de la mer

La face ouest de la résidence en face de la mer

 

 

 

 

 

La vallée de Tzurim à Jérusalem

                                                                     La Vallée de Tzurim à Jérusalem
Sur ce site, qui se trouve dans la partie supérieure
de la Vallée du Cédron, au dessous du Mont Scopus à Jérusalem,
se trouve un parc de plusieurs hectares qui abrite
le projet « Le dépistage sur les déchets ».
Park National de La Vallée de Tzurim

Park National de La Vallée de Tzurim

                                                               
A la recherche de Tresor...

A la recherche de Trésor...

Ce projet qui date de 2004 a été conçu par le Dr Gabi Barkai et Tzachi Schwieg de l’Université de Bar Ilan.

 

En 1999, Ehud Barak, alors Premier Ministre, permit à la WAQF Islamique de Jérusalem (l’autorité des Lieux Saints musulmans) de réaménager l’Esplanade des Mosquées ainsi que la partie souterraine appelée  »Les Écuries du Roi Salomon » pour y construire une mosquée. Cette salle souterraine construite par Hérode le Grand était faite de caves voûtées et soutenait l’immense plateforme du Mont du Temple. Ces aménagements furent faits sans aucune surveillance, ni contrôle d’experts où d’archéologues. Deux passages ont été alors ouverts dans la partie nord de la muraille de la Vieille Ville, afin d’éliminer les gravats de terre et pierres qui furent ensuite amenés dans une décharge à l’extérieur des murailles.

Les archéologues Israéliens se sont alors intéressés à cette  »déchetterie » et commencèrent des fouilles.  Ils trouvèrent des milliers d’articles de toutes les époques, des fragments de pierre décorés avec des ornements connus pour être de la période du Second Temple, des
pointes de flèches de l’armée de Nabuchodonosor, une pipe de l’époque Ottomane ainsi que des pièces et des décorations de toutes les périodes.

 

Ce site est ouvert à tous et il est possible non seulement de se familiariser avec l’Histoire de Jérusalem mais aussi de participer à la découverte de vestiges archéologiques en tamisant le contenu des seaux qui sont à la disposition des participants, sous le regard vigilant du personnel du site qui ensuite feront expertiser chaque découverte.

                                               

                                        Une expérience unique et intense

Une analyse des découvertes

Une analyse des découvertes