Archives mensuelles : octobre 2014

Le Palmier du Juif

Avshalom Feinberg

Avshalom Feinberg

 

                                                    

En 1914, la Turquie entre en guerre aux côtés de l’Allemagne.

Les Juifs de Palestine sont alors enrôlés de force aux côtés des soldats turcs.

C’est pour hâter la victoire de la Grande Bretagne sur la Turquie, qu’en 1915, un groupe d’amis habitant la bourgade de Zichon Yaakov, fondent un réseau d’espionnage qu’ils appellent   »Nili »  » L’éternité d’Israël ne mentira pas ».

Les principaux membres de ce réseau sont :

Aharon Aaronsohn, sa soeur Sarah, Avshalom Feinberg, Yossef Lishansky et Naaman                                                                       Belkind.

Avshalom Feinberg a choisi son camp dès que son ami, Aaron Aaronson, lui a proposé de mettre sur pied un réseau de renseignements au profit des Britanniques.

Aaron Aaronsohn dirige un laboratoire de recherches botaniques en bordure de mer près de la forteresse Croisée d’Atlit. En cette année de 1915 le pays est envahit par des nuages de sauterelles et le gouverneur Ottoman Djemal Pasha demande à Aaronson de trouver un moyen de lutter contre ce fléau. Il reçoit un laisser-passer qui lui permet de se déplacer librement en Palestine avec les collaborateur de son choix…

Quoi de plus facile pour un espion !…

Aaronson part faire un voyage d’études en Allemagne. Il en profite pour aller à Alexandrie afin de persuader les Britanniques de déclencher une offensive en Palestine tant la situation de la population juive devient chaque jour plus précaire.

C’est dans le but de rejoindre Aaronson que Asvhalom Feinberg  et Moshe Lichansky tentent de traverser les lignes turques, déguisés en bédouins et conduit par un guide, ils arriveront à détourner la surveillance des Turcs et traverseront le désert du Sinai.

Mais, dans la région d’El Arish, ils sont attaqués par des pillards bédouins. Feinberg est mortellement blessé. Lichansky également blessé est recueilli par une patrouille britannique qui le met en sécurité dans la zone libre avant de repartir à la recherche de Feinberg mais en vain.

Moshe Elkana est un passionné de l’Histoire du Nili. A la suite d’investigation il rencontre de très nombreux bedouins qui traversent librement le desert.

Un mot revient souvent :

                                                                »Le Palmier du Juif » .

En juillet 1967, un mois après la Guerre des 6 jours, des bédouins indiquèrent aux soldats israéliens patrouillant dans le Sinaï, le lieu où était enterré Avshsalom,

 En effet un palmier dattier avait poussé sur son corps, à partir de noyaux de dattes                                                                           restés dans ses poches.

                                       Le 29 novembre 1967, il fut rapatrié à Jérusalem et enterré

                                                             au cimetière militaire du Mont  Hertzl.

                                                        ==================================                   

                                        Le groupe de Nili va aussi connaitre une fin dramatique.                                         Un pigeon voyageur, porteur d’un message codé, tombe aux mains des Turcs.                                       Le groupe est découvert et ils mourront tous tragiquement                                                          entraînant des répressions pour tous les Juifs de Palestine.

 

''Herzliya Hebrew High School'' la première photo de classe de Feinberg Avshalom

 »Herzliya Hebrew High School » la première photo de classe de Feinberg Avshalom

 

 

 

 

 

Les fêtes Juives

En ce mois de Septembre nous sommes en pleines fêtes. Tout d’abord :

LA NOUVELLE ANNEE JUIVE (25 Septembre 2014) –

Cette année Nous sommes en l’An 5775 

Une cérémonie à la synagogue au son du choffar

Une cérémonie à la synagogue au son du choffar

Roch Hashana en Hébreu est le Nouvel An Juif, à cette occasion nous transmettons des voeux de Bonne Année  »Shana tova ».

Le rite principal de cette fête solennelle est la sonnerie du chofar, corne de bélier dans laquelle on souffle sur différents rythmes pour inviter l’assemblée au repentir et à l’introspection.

Le nouvel an est l’occasion de célébrer en famille et avec des amis un grand repas festif, le Seder Rosh Hashana.

Le repas est composé de plusieurs aliments symboliques sensés transmettre des valeurs pour l’année à venir. Les dattes, fruit nouveau et de saison, symbolisent un nouveau départ, les grenades la fertilité,  le miel et les pommes composent toujours les plats de cette fête. Afin que l’année à venir soit douce l’on trempe un morceau de pomme dans du miel.

Puis vient le YOM KIPPOUR – LE JOUR DU GRAND PARDON  (4 Octobre 2014)

Scène de Yom Kippour

Scène de Yom Kippour

C’est une fête religieuse Juive.

Le jour le plus saint de toute l’année juive.

C’est l’expiation de tous les péchés, en rappel à la faute du veau d’or lorsque Moïse était sur le mont Sinaï recevant les instructions divines pendant qu’en bas, son peuple érigeait le fameux veau d’or.

C’est un jour de jeûne.

La veille au soir, il convient de s’habiller en blanc, de se restaurer copieusement et de se laver des fautes qu’on a commises.

Le jour, il est interdit de travailler, de se nourrir (sauf pour les enfants, les malades et les jeunes mères), de porter des chaussures en cuir et d’avoir des relations conjugales.

La plupart des Juifs traditionnels se retrouvent à la Synagogue où de nombreuses prières sont récitées et chantées.

Les FETES DE SOUKKOT  – la fête des Cabannes  – du 9 au 15 Octobre 2014

Une soukka

Une soukka

La Fête des Cabanes, commémore l’Exode Juif.

L’on construit une sorte de hutte végétale, la soukka, en souvenir des tentes dans lesquelles ont résidé les Hebreux durant l’Exode. Certaines familles y vivent pendant toute la période qui suit la fête pour le Hol Hamoëd (« demi-fêtes ») lorsqu’il ne pleut pas.

Il est de coutume d’inviter des voisins, de la famille où des amis à y dîner.

Un rituel des quatre espèces et accomplit en réunissant du cédrat (un agrume), une palme de dattier, une branche de myrte et une de saule.

Ces espéces représentent les quatre caractères du Peuple d’Israel :

–  Le Etrog (cédrat) a un bon goût et une bonne odeur. Il représente les personnes qui possèdent la sagesse (l’étude de la Torah) et accomplissent de bonnes actions.
– Le Hadas (myrte) a une bonne odeur mais n’est pas comestible. Cela représente les personnes qui accomplissent de bonnes actions mais n’acquèrent pas la connaissance.
– Le Loulav (branche de palmier) est comestible mais n’a pas d’odeur. Il renvoie aux personnes qui possèdent la sagesse mais ne font pas de bonnes actions.
– La Aravah (feuille de saule) n’a ni goût ni odeur. Ce sont les personnes qui n’étudient pas la Torah et ne font pas de bonnes actions.

Sim’hat Torah – 16 Octobre 2014

Finalement vient le jour le plus joyeux de tous celui de  »Sim’hat Torah » La Joie de la Torah. 

Les rouleaux de la Torah sont portés en procession solennelle dans l’enceinte de la synagogue et les fidèles prononcent la prière « Atah Hareitah » en faisant une procession de sept fois le tour de la Bimah (emplacement central d’où l’on lit la Torah) accompagnée de chants et de danses qui expriment la joie infinie d’être dépositaire de la Torah.

C’est la fin de la lecture du cycle annuel de la Bible (Torah) et la lecture de la première section de la Génèse (Berechit) qui inaugure le cycle de la Nouvelle Année.

Célébration de Simhat Torah

Célébration de Simhat Torah