L’impératrice Hélène et La Sainte croix

21 May, today is the feast day of Saints Constantine and Helen ...

Hélène, mère de l’empereur Constantin vit dans l’ombre jusqu’à l’avènement de son fils Constantin 1ier en 306, ceci est dû à un passé douteux de servante d’auberge comme profession initiale et le reniement de son époux Constance Chlore devenu César. L’ascension de son fils Constantin lui donne du pouvoir et le retour à une vie publique, elle se convertit au Christianisme tout comme lui et il semblerait même avant lui et exerce un apostolat actif de la foi nouvelle pour mieux asseoir l’empire chrétien, encore fragile à l’automne 324.

Elle séjourne à la cour impériale de Trêves (ville faite capitale par Constantin jusqu’à 316) puis à Rome et s’accomplit dans cette nouvelle religion ordonnée par son fils qui par son pouvoir grandissant la fera proclamer  »Augusta » Impératrice en 324.

C’est en tant qu’impératrice qu’elle quitte Rome pour s’installer en Palestine (326-328) ce séjour sous des apparences de pèlerinage sera plutôt conçu dans un but politique de reconnaissance du christianisme instauré par son fils. Elle veut reconstituer le christianisme en terre sainte en retrouvant les lieux saints et sera guidée par un érudit Eusèbe de Césarée. Elle y fondera « l’église des disciples »  appelée aujourd’hui le « Pater noster » l’église de la Nativité à Bethléem et trouvera les saintes reliques dont la croix du Christ sur l’emplacement du Golgotha.

L’impératrice et son fils Constantin font construire un temple à l’emplacement de cette découverte, et fut appelé Basilique du Saint Sépulcre, dans laquelle on a conservé la relique.

Cependant cette croix va être volée, trois siècles plus tard en 614, durant la conquête de Jérusalem par le roi Perse Chrosroës II. La population est massacrée, les prisonniers sont vendus comme esclaves, les églises sont brûlées et la Sainte Croix, ou Vraie Croix est volée et emmenée au cœur de l’empire Perse et placée au pied du trône du roi, en signe de dédain envers le christianisme.

Cela va devenir le Graal de l’empereur romain d’orient Héraclius qui après 15 années de lutte, arrivera à ses fins. La Vraie Croix retourne à Jérusalem le 14 septembre 628, portée par l’empereur en personne à travers la ville. Dès lors, ce jour est marqué dans les calendriers liturgiques comme celui de l’ Exhaltation de la Croix.

Afin d’éviter de nouveaux vols, la Sainte Croix fut coupée en plusieurs morceaux, un transporté à Rome, un à Constantinople et le troisième fut mis dans un coffre d’argent à Jérusalem. Un autre morceau fut partagé en très petits bouts et distribués dans les églises du monde entier et portent le nom de Veracruz (la vraie croix).

La Sainte Croix

La Sainte Croix

4 réflexions au sujet de « L’impératrice Hélène et La Sainte croix »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s