Les samaritains (Ha Shomronim)

L’origine du nom Samarie (en hébreu Shomron) est associée à un certain Shemer, à qui Omri, roi d’Israël (886-875 av.J-C) avait acheté une colline qu’il fortifia pour y bâtir une ville.

Il la nomma Samarie et elle devint la capitale du royaume nord d’Israël.                                          Ville somptueuse dont les nombreuses richesses en fit la rivale de Damas.

Plus tard le nom de Samarie désigna tout le centre du royaume d’Israël et plus particulièrement la région montagneuse qui l’entourait.

La religion des Samaritains (en hébreu Shomronim) est fondée sur les cinq premiers livres de la Bible par conséquent leurs seuls prophètes sont Moise et Josué, Jusqu’à aujourd’hui les Samaritains sont fidèles à la Loi de Moïse. Ils pratiquent la circoncision le huitième jour de la naissance d’un petit garçon et observent de manière scrupuleuse le shabbat. Ils célèbrent les fêtes de pèlerinage sur le mont Garizim (qui veut dire sacrifice en hébreu ancien) où ils immolent les agneaux de la Pâque.

L’origine du conflit entre les juifs et les Samaritains remonte à 722 AEC (avant l’ère commune) à la suite de la conquête du royaume du nord par les Assyriens et l’inévitable arrivée de colons étrangers qui vont se mélanger à la population juive locale, de cette fusion naîtra le peuple Samaritain. A leurs dieux traditionnels ils vont rajouter le culte de YHWH (Yahweh= G-d), les Samaritains sont alors considérés comme des hérétiques par les autres Juifs.

Au fil de l’histoire, les relations entre Juifs et Samaritains vont se détériorer progressivement.  La construction d’un Temple en 323 av J-C sur le Mont Garizim, reconnu par les Samaritains comme l’emplacement du sacrifice d’Isaac consacrera le schisme avec Jérusalem.

La rupture définitive entre Juifs et Samaritains se fera en 107 av J.C Jean Hyrcan, roi de Jérusalemdétruira la ville de Sichem et le Temple de Garizim.

À l’époque du Christ, les Juifs regardent les Samaritains comme des étrangers. Non seulement ils ne se fréquentaient pas, mais les Juifs considéraient que les objets, les animaux ou les récoltes qui traversaient la Samarie étaient impro­pres au culte.

Selon le nouveau testament certains Samaritains se rallient à Jésus qui les donne en exemple dans les Actes des apôtres,  l’Eglise s’ouvre sans discrimination aux Samaritains et Jean Baptiste aurait exercé une influence en Samarie.

Au cours de l’histoire récente, ils sont même parvenus à s’attirer les bonnes grâces des chrétiens, désireux de voir en eux les descendants du « Bon Samaritain ».

En 1907, une famille de Samaritains de Naplouse s’installe à Jaffa, sur la côte méditerranéenne encore Palestine. En 1955, quelques années après la création de l’Etat d’Israël, d’autres membres de la communauté, désireux de trouver du travail, obtiendront le droit de s’installer à Holon, au sud de Tel-Aviv.

Une des règles principales est l’interdiction des mariages en dehors de la « famille » . Cette consanguinité, préservée au fil des siècles, a provoqué une dégénérescence de la population.

A la suite de la 1ière intifada en 1987 et afin d’éviter tout conflit les samaritains quittent la ville de Naplouse pour s’installer au pied du Mont Garizim. En 1990 ils obtiennent la carte d’identité israélienne sur laquelle il est mentionné  »samaritain ». Cette carte leur permet de sillonner de la Cisjordanie en Israël en toute liberté, un avantage indéniable par rapport aux palestiniens locaux surtout pendant les périodes de tension.

Les  samaritains sont au nombre de 820 personnes en 2019 vivant à Naplouse ou à Holon.

Les Samaritains célèbrent Pessah

Les Samaritains célèbrent Pessah

2 réflexions au sujet de « Les samaritains (Ha Shomronim) »

  1. Marie-Hélène Huertas

    Merc ma chère Nicole pour ce billet qui me réjouis à chaque fois que je le reçois. J’espère que tu vas bien ainsi que toute ta famille. Dès le début du confinement, je me suis enfuie vers le sud près d’Aix en Provence, où une de mes amies a une belle maison en plein Lubéron. Je ne pouvais pas supporter l’ambiance anxiogène cela me provoquait des crises d’angoisse pas possible Ici c’est calme, magnifique, au milieu d’une nature éblouissante. J’espère te voir à Paris quand toute cette histoire sera derrière nous.

    Et surtout continue tes délicieuses histoires d’un pays que j’aime tant comme tu le sais bien.

    Je t’embrasse

    Marie-Hélène Huertas Avocat 205 boulevard Saint Germain 75007 Paris 0153633127 0622564617 mh.huertas@cabinetlombard.net

    >

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s