La communauté Druze du Plateau du Golan

La religion druze est un schisme de l’islam chiite ismaélien, elle est née en Egypte sous le règne du calife Fatimide Al-Hakim reconnu comme « fou » pour certains et « génie » pour d’autres. Au cours d’une cérémonie officielle en 996 il s’est instauré comme le dernier imam et l’incarnation de Dieu sur terre. C’est durant cette période que la scission entre druzes et Ismaéliens se produit.

Trois personnages ismaéliens sont les instigateurs de cette nouvelle religion Druze, Muhammad bin Ismail Nashtakin ad-Darazi, lui donnera son nom, mais plus tard il sera écarté du groupe dont les idées sont incompatibles avec la nouvelle doctrine.

La doctrine druze prend racine dans une volonté de synthèse des trois monothéismes avec des idées issues du manichéisme, de l’Egypte antique, de l’Inde et du monde grec.

Les druzes se désignent comme unitaire. Ce terme se justifie doublement parce que les druzes affirment la stricte unicité de Dieu et parce qu’ils aspirent à s’unir avec lui.

 Al-Hakim veut unir par la force les cultes sunnites et chiites pour créer un nouvel islam, en grande partie inspiré par le chiisme ismaélien avec pour seul lieu de pèlerinage le Caire. La grande majorité sunnite vivant en Egypte conteste vivement cette idéologie. En 1020, Al-Hakim disparaît au cours d’une de ses promenades habituelles, près du Caire où il se rendait pour méditer en toute sérénité. Son corps ne fut jamais retrouvé, seuls ses habits entachés de sang. 

La mort du fatimide Al-Hakim entraîna une vague de persécutions contre les druzes. Leur doctrine est éradiquée de l’Egypte. Les adeptes de cette nouvelle religion fuient et se réfugient au sud de la Syrie, du Liban et en Galilée, loin du Caire et de l’empire fatimide. Un mouvement de prosélytisme se crée dans ces régions et une partie de la population locale chiites se convertit à cette religion unitaire druze qui s’enrichit alors par des apports d’origine kurde, arabe et devient une communauté d’origine ethnique multiple.

La hiérarchie divine comporte cinq ministres considérés par cinq couleurs. Au sommet, il y a l’Intelligence divine, l’Ame, la Parole, le Précédent et le Suivant.

Ce sont les cinq couleurs que l’on retrouve dans le drapeau druze (vert, rouge, jaune, bleu et blanc).

Les initiés se distinguent par leur qualité morale, leur réputation et leur élévation spirituelle. Ils renoncent au plaisir terrestre et leur long chemin mystique les entraîne vers la purification de l’âme jusqu’au degré d’élévation qui les unira à Dieu et le retour du Messie Al-Hakim à la fin des temps.

La réincarnation est une des croyances profondes de la communauté druze.  Après la mort, l’âme du défunt s’introduit immédiatement dans un nouveau-né druze.

Cette religion est fortement influencée par le soufisme qui préconise l’éloignement des biens matériels pour rester plus prés de Dieu. Les religions juives et chrétiennes sont mieux acceptées dans les écrits druzes que l’islam. La philosophie grecque est une des doctrines druze.

Les druzes ne suivent pas les règles islamiques telles que le pèlerinage à la Mecque. Ils ne lisent pas le coran mais les livres de la sagesse, ils ne prient pas dans les mosquées mais dans les maisons de prières. Il n’y a pas de rite, ni de prière le vendredi. Les jeudis soirs les druzes désireux de se rapprocher de la religion se réunissent pour écouter la conférence des livres de la sagesse suivit de récitation des textes de la poésie soufie. Le chef de séance donne alors un signal et seuls les initiés pourront rester et participer à la véritable séance religieuse.

Longtemps, la divulgation de la doctrine druze valait à son auteur la mort.

La seule fête musulmane célébrée par les druzes est Id d’Al-Adha qui célèbre le sacrifice d’Abraham qui sera le même jour fêté par les autres musulmans. Ils ne pratiquent pas le jeûne pendant le mois du ramadan mais pendant les dix jours qui ont précédé l’Id d’Al-Adha. La fête dure quatre jours. Le jour du ‘Id symbolise le jour du jugement dernier qui représente la délivrance pour les druzes.

Le prosélytisme est proscrit chez les druzes. On naît druze, on ne peut pas le devenir. Les mariages se font à l’intérieur de la communauté uniquement.                                                      Un mot de passe permet aux membres de se reconnaître. La polygamie n’est pas tolérée et la fidélité conjugale une des règles. La femme est égale à l’homme et peut héritée du patrimoine familial si les parents établissent un testament, si celui-ci n’existe pas le frère sera l’héritier et s’il n’y a pas de mâle dans la famille des cousins ​​hériteront. 

Il y a environ un million de druzes dans le monde entier dont 143 000 druzes vivant en Israël, 20000 sur le plateau du Golan. A la suite de la guerre des six jours le plateau du Golan jusque-là syrien est pris par les israéliens, la population druze devint administrée par le gouvernement Israélien. Certains druzes ont accepté la nationalité israélienne et d’autres pas restant fidèles au régime d’Assad.  Des échanges commerciaux, notamment celui des pommes qui est une production importante de la région passe en Syrie. Certains jeunes gens druzes partent étudier en Syrie à Damas où l’éducation est gratuite.

Des jeunes filles vont être promises en mariage à des jeunes gens druzes de Syrie, le passage des frontières sera alors ouvert le temps de leur passage, grâce aux mille efforts de la croix rouge, afin de rejoindre leur futur époux et ne pourront jamais revenir au désespoir de la famille et de la jeune mariée. Un très beau film a été fait à ce sujet son titre « La fiancée syrienne ».

A la suite de la guerre en Syrie les familles se déchirent entre pro et anti-Assad, les gens autrefois unis contre l’occupation israélienne ne se parlent plus d’une maison à l’autre, et la «colline des cris», où les familles venaient d’autrefois échanger des nouvelles par mégaphones interposés de part et d’autre de la frontière de barbelés séparant la Syrie et Israël, est maintenant désertée les moyens de communication se sont bien améliorés ces dernières années. 

La hauteur du plateau du Golan est entre 500 et 1000 mètres d’altitude, sa longeur de 55 kms de long,  un carrefour hautement stratégique par sa localisation, et sa géographie. Il surplombe le lac de Tibériade et domine la Galilée et la plaine de Damas syrienne. Sa principale source d’eau qui se jette dans le lac de Tibériade est le Jourdain. Il est un parfait point d’observation. Il est devenu un terrain militaire rempli d’antennes et matériels militaires sophistiqués.

 

Rencontre de chefs druzes israéliens avec leurs compatriotes en Syrie

Rencontre de chefs druzes israéliens avec leurs compatriotes en Syrie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s