Archives pour la catégorie Mosaique

Beith Shéan et ses divinités

Beith Shean vue du Tell

Beith Shean vue du Tell

Beith Shean  » Scythopolis  » est très certainement l’un des plus beaux sites archéologiques d’Israël.

Elle était une des dix villes de la décapole localisées autour du Jourdain, carrefour stratégique de 40000 habitants à l’époque romaine et détruite en 749 de l’ère chrétienne par un tremblement de terre, la beauté de ses vestiges ne cesse de m’impressionner à chacune de mes visites :

  • Son théâtre (encore utilisé pour des événements et spectacles),
  • ses bains chauds publics (les plus importants trouvés à ce jour en Israël),
  • le Cardo  »Palladius » grande allée principale restaurée adornée de magnifiques colonnes,
  • le  »Nymphée »  fontaine publique monumentale, ornée de sculptures et de jeux d’eau.
  • le Temple de Zeus, le Roi des Dieux dont les colonnes écrasées nous rappellent la violence implacable de ce tremblement de terre et bien sûr de très nombreuses mosaïques dont certaines sont exposées au musée d’Israël à Jérusalem,
  • et aussi cette magnifique mosaïque reconstituée de la déesse Tyche, déesse grecque de la Bonne Fortune, tenant la Corne de l’abondance. Elle fut volée, il y a quelques années, et retrouvée en pièces détachées aujourd’hui une copie est exposée sur le site.

    Déesse Tyche

    Déesse Tyche

 

 

 

 

 

 

 

 

Dyonisus était également le protecteur de Beit Shean, Dieu de la vendange, de la vinification et du vin, de la folie rituelle et de la fertilité.

La légende nous raconte que la nymphe Nysa le nourrit et l’éleva durant toute son enfance.

 

Le Cardo de Jérusalem

Le Cardo de Jérusalem, voulant dire  »Le Coeur » se trouve dans le quartier Juif de la Vieille Ville de Jérusalem.

Toutes les villes Romaines étaient conçues sur le même modèle, ceci afin que les citoyens romains puissent se promener avec facilité dans celles-ci.

Les CARDOS romains, rues principales de 22.5 m de large avec des échoppes des deux côtés, étaient tous en forme de croix – Nord /Sud et Est/West.

Cependant à Jérusalem, la ville étant faite de collines et de vallées, impossible de construire de cette façon là.

Les deux Cardos de Jérusalem partaient – Un du Nord de la Porte de Damas (qui indiquait la Syrie)  pour atteindre la Porte des Immondices jusqu’au Sud-est et l’autre de la Porte de Damas jusqu’à la Porte de Sion – au Sud-Ouest.

Sur le Cardo Maximus, dans la partie haute de la Vieille Ville, se trouve la reproduction d’une mosaïque très connue dont l’original est dans l’Eglise Saint Georges à Madaba en Jordanie.

Cette mosaïque représente la Ville Sainte de Jérusalem a l’époque Byzantine.

Au coeur de la ville – Le Saint Sépulchre – Coeur du Christianisme.

La Vieille Ville de Jérusalem sur la mosaïque de Madaba

La Vieille Ville de Jérusalem sur la mosaïque de Madaba

.

Hérode le Grand – Roi de Judée

 

 

Le Palais suspendu Massada

Le Palais suspendu – Massada

Hérode, le roi des Juifs… qui n’était pas vraiment Juif.

Hérode est placé sur le trône de Jérusalem par les Romains et a régné 37 ans.

Il fut l’un des personnages les plus importants de l’histoire de l’époque du Second Temple.

On le considérait comme un Juif  »converti » il était Iduméen, un peuple arabe présenté par la Bible comme descendant d’Esaü.

Ne voulant pas offenser ses sujets Juifs les mosaïques de ses palais ne représentaient jamais des êtres humains ou des animaux, seulement des dessins géometriques avec les sept espèces d’Israel  :  orge, datte, raisin, figue, grenade, olive et blé.

Il mourut a 67 ans, étonnant pour l’époque, et de la vient l’expression….

                                                      VIEUX COMME HERODE

 

Mosaique de la salle du trône -Massada

Mosaique de la salle du trône -Massada